Page d'accueil du blog

12 objectifs commerciaux réalistes

par
Posté dans:  Stratégie d'optimisation des ventes, Ventes

Fixer des objectifs pour le mois, le trimestre et l’année à venir est une nécessité pour tout manager commercial. Définir des objectifs à long et à court terme qui motiveront réellement votre équipe est cependant délicat. Vous devez trouver un équilibre entre votre ambition de motiver vos commerciaux tout en restant dans une approche réaliste.

Comment fixer les objectifs commerciaux les plus pertinents ? Nous vous proposons de découvrir les points essentiels de ce processus :

QU’EST-CE QU’UN OBJECTIF COMMERCIAL / DE VENTE ?

Les objectifs de vente sont des cibles clairement définies conçues pour aider les vendeurs individuels et les équipes de vente à améliorer leurs performances. S’ils sont bien faits, ils peuvent corriger les erreurs courantes et les stratégies mal exécutées et fournir un moyen de faire grimper les bons chiffres de vente encore plus haut.

Mais il n’est pas facile de créer un objectif de vente qui motive réellement votre équipe. Vous ne pouvez pas vous contenter de dire : « Nous devons vendre plus de produits » ou « Gagnons plus d’argent ce trimestre ». Vous devez fixer des objectifs qui correspondent à votre situation actuelle et donner à votre équipe une feuille de route pour obtenir de meilleurs résultats.

En d’autres termes, vous devez suivre la formule SMART.

QUE SONT LES OBJECTIFS DE VENTE SMART ?

Les objectifs de vente SMART sont des objectifs définis par les directeurs des ventes et les dirigeants de la C-suite pour guider les équipes et les départements des ventes. Suivant l’acronyme SMART, ces objectifs utilisent cinq critères – Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel – pour créer une cible claire que les employés doivent atteindre ensemble.

Voici comment appliquer le style SMART de fixation des objectifs :

  • Spécifique : Ne vous contentez pas de dire que vous voulez développer votre clientèle ou augmenter votre chiffre d’affaires – expliquez comment vous comptez y parvenir. Par exemple, vous pouvez dire : Nous allons augmenter le chiffre d’affaires de notre produit principal en utilisant une approche de vente consultative.
  • Mesurable : Définissez le chiffre exact que vous visez (par exemple, augmenter le chiffre d’affaires d’un million de dollars) afin de pouvoir évaluer vos performances, et disposez d’outils et de logiciels pour suivre votre progression vers l’objectif (par exemple, les nouvelles affaires conclues, les achats répétés et la perte de clients).
  • Réalisable : Si les objectifs ambitieux sont un excellent moyen de vous pousser, vous et vos employés, vous ne voulez pas fixer des objectifs impossibles à atteindre. Si vous n’avez réalisé que 700 000 dollars de recettes l’année dernière, vous ne devriez pas vous fixer comme objectif de réaliser 5 millions de dollars cette année. Vous devriez plutôt fixer un objectif que vous et votre équipe savez réalisable.
  • Réaliste : Les objectifs doivent être adaptés à votre situation actuelle et à votre stratégie de vente. Si votre entreprise n’a jamais fait de vente sur les médias sociaux et que vos clients ne s’intéressent pas à Instagram, vous ne devriez pas vous fixer comme objectif de générer 100 nouveaux clients via la vente sur Instagram. Comme pour tous les autres types d’objectifs, le contexte est important.
  • Basé sur le temps : Lorsque vous fixez des objectifs de vente, vous devez vous assurer qu’il y a une ligne d’arrivée. Dans le cas contraire, vous risquez d’avancer péniblement pendant des années sans grand changement ni croissance. Dans le cas des objectifs de vente, les échéances trimestrielles et annuelles sont les plus faciles à fixer car elles suivent naturellement les dates de début et de fin d’exercice.

POURQUOI LES OBJECTIFS DE VENTE SONT-ILS IMPORTANTS ?

Les objectifs de vente fonctionnent un peu comme Google Maps. Une fois que vous avez déterminé où vous voulez aller, ils tracent un chemin pour vous permettre d’atteindre votre destination. Et avec bon nombre de détails (c’est-à-dire la formule des objectifs SMART), vous pouvez également estimer votre heure d’arrivée.

D’un autre côté, sans objectif clairement défini, vous risquez de prendre de mauvais virages, de faire un long trajet ou même de vous diriger dans la mauvaise direction. Cela peut faire une grande différence pour la croissance de votre entreprise, vos revenus annuels, ainsi que l’acquisition et la fidélisation des clients.

12 EXEMPLES D’OBJECTIFS DE VENTE 

Les équipes de vente sont très variés lorsqu’il s’agit de fixer des objectifs de vente. Vous cherchez un peu d’inspiration ? Voici quelques types d’objectifs de vente pour lancer le processus de brainstorming.

1. Augmenter le chiffre d’affaires

Les objectifs de chiffre d’affaires font partie des objectifs les plus précieux pour mesurer les performances de vente. Et comme le chiffre d’affaires est à la fois quantitatif et suivi de manière agressive par rapport à des repères mensuels, trimestriels et annuels, ils sont également faciles à fixer.

Pour une entreprise SaaS (software-as-a-service), les objectifs de revenus peuvent ressembler à ceci :

Augmenter notre MRR (revenu mensuel récurrent) de 15 % dans les 6 mois en améliorant nos tactiques de vente croisée et en personnalisant votre argumentaire de vente pour chacun de nos buyer personas.

Comment calculer le revenu des ventes

La plupart du temps, les entreprises disposent d’outils permettant de calculer automatiquement les indicateurs clés de performance et les objectifs de vente. Mais si vous vous retrouvez à le faire à la main, voici la formule que vous devriez utiliser :

Nombre de ventes de produits x Prix unitaire de chaque produit vendu = Recettes.

Sachez simplement que si vous vendez plusieurs produits à des prix différents, vous devrez additionner le revenu total de chacun d’eux pour obtenir le total des ventes.

2. Comment atteindre un objectif de croissance de revenu

Pour atteindre un nouvel objectif de revenu, il faut trouver des moyens créatifs de gagner plus d’argent. Vous pouvez y parvenir en acheminant davantage de prospects vers votre cycle de vente – par le biais d’appels téléphoniques et d’envois d’e-mails – ou en augmentant vos taux de conversion. Quelle que soit votre approche, il existe une stratégie qui vous conviendra.

Concluez plus d’affaires

Si vous voulez augmenter les taux de prise de décision, vous avez le choix entre plusieurs options. Vous pouvez suivre le nombre d’affaires remportées par votre équipe de vente dans son ensemble, ou voir combien chaque représentant conclut individuellement. Mais si vous voulez avoir une image claire du succès de votre équipe, il est préférable de faire les deux. Voici à quoi pourrait ressembler la combinaison des objectifs de l’équipe et des objectifs personnels :

En tant qu’équipe, conclure 15 affaires par mois d’ici la fin du deuxième trimestre, en utilisant une approche de vente consultative. Individuellement, utiliser les meilleures pratiques de vente pour conclure 3 affaires par mois d’ici le début du troisième trimestre.

Comment calculer la valeur des projets signés ou « affaires conclues »

Les affaires conclues sont un KPI facile à calculer. Voici une formule simple que vous pouvez utiliser :

(nombre  d’affaires remportées ÷ nombre de pistes) x 100 = taux  d’affaires remportées .

Comment atteindre vos quotas 

Il n’y a pas qu’une seule façon d’augmenter le nombre  d’affaires remportées . Pour certaines entreprises, l’astuce peut consister à qualifier les prospects de manière plus approfondie, tandis que pour d’autres, la solution peut venir de votre présentation ou de votre stratégie de vente. Dans ce cas, c’est à vous de déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

3. Augmenter le taux de réservation

Pour transformer les prospects en nouveaux clients, vous devez parler aux gens en personne. Naturellement, cela rend votre taux de réservation extrêmement important. En augmentant le taux de réussite de vos prises de rendez-vous, vous pouvez augmenter votre taux de conversion et réduire la perte de prospects pendant le cycle de vente. Voici un exemple de ce à quoi pourrait ressembler un objectif de vente mensuel dans cette catégorie :

Doubler le taux de réservation mensuel de notre équipe du quatrième trimestre 2021 au premier trimestre 2022 en optimisant toutes les campagnes de vente par e-mail.

Comment calculer votre taux de réservation

Le suivi de votre taux de réservation demande un peu plus d’efforts, car vous devez mesurer le taux de conversion en cours pour les e-mails individuels envoyés par vos commerciaux (et non pour une campagne dédiée). Mais vous devez le faire si vous voulez augmenter le nombre de conversations commerciales de votre équipe. Voici comment le calculer :

(Réunions réservées ÷ Invitations à des réunions envoyées) x 100 = Taux de réservation

Comment atteindre un objectif de taux de réservation

Votre taux de réservation se résume à deux choses : la qualité de la qualification des prospects auxquels vous envoyez des invitations et la qualité de la rédaction de votre invitation. En optimisant ces deux aspects, vous pouvez augmenter le nombre de rendez-vous que vous planifiez.

4. Augmentez le nombre de Cold Calls 

Il est difficile de motiver votre équipe à passer de nombreux Cold calls, surtout si les commerciaux se font constamment engueuler ou raccrocher au nez. Par conséquent, fixer un objectif assorti d’une incitation peut vous aider à augmenter le nombre d’appels sortants effectués par votre équipe. Par exemple :

Passez 100 Cold calls chaque jour cette semaine [500 au total] en utilisant les fiches de contact que nous avons établies pour les prospects potentiels, et recevez une carte-cadeau de 50 $ au [restaurant] lorsque vous atteindrez 500 appels.

Comment calculer un nombre raisonnable de Cold calls ?

Le calcul des Cold calls est simple. Tout ce que vous devez faire est de déterminer la durée moyenne de chaque appel à froid. Vous pouvez ensuite la diviser par 60 minutes pour obtenir votre taux horaire. Voici à quoi cela peut ressembler :

60 minutes ÷ durée moyenne des appels = nombre d’appels par heure.

Ceci étant dit, tous vos représentants ne maximisent pas le nombre d’appels téléphoniques par heure, vous devrez donc peut-être faire un comptage rapide pour déterminer la moyenne réelle de vos représentants.

Comment atteindre un objectif de « Cold calls »

Lorsque vous essayez d’augmenter le nombre de Cold calls que vous faites, vous devez faire trois choses : 1.) Donnez à vos représentants le temps d’être au téléphone, 2.) Donnez-leur un script clair à suivre avec les prospects, 3.) Offrez des incitations (comme des cartes-cadeaux ou des primes), afin qu’ils soient motivés pour atteindre ou dépasser le quota. Si vous appliquez toutes ces mesures, vous pouvez laisser vos représentants prendre le relais.

5. Augmentez la taille moyenne des transactions

Conclure un grand nombre d’affaires ne suffit pas à maintenir votre entreprise à flot si toutes les affaires sont petites. Si vous êtes dans cette situation, c’est une bonne idée de fixer un objectif d’équipe pour augmenter la taille des transactions et la valeur moyenne des commandes. Voici comment une petite entreprise pourrait s’y prendre :

Augmenter la taille moyenne de la commande à 350 $ d’ici la fin de l’année en ajoutant au moins un argumentaire de vente incitative ou croisée à chaque interaction avec le client.

Comment calculer la taille moyenne des transactions

Pour calculer la taille moyenne d’une transaction, vous avez besoin du revenu total et du nombre de transactions conclues au cours d’une période donnée. (La période n’a pas d’importance tant qu’elle est la même pour les deux valeurs.) Une fois que vous avez les deux chiffres, vous divisez le montant du revenu par le nombre de transactions conclues, comme ceci :

Revenu total généré par les transactions ÷ Nombre de transactions conclues.

Par exemple, si vous avez gagné 5 000 $ ce trimestre grâce à 10 transactions, vous divisez 5 000 $ par 10 pour obtenir une taille moyenne de transaction de 500 $.

Comment atteindre un objectif de taille de transaction

Il existe de nombreux moyens efficaces d’augmenter la taille moyenne de vos transactions. Vous pouvez cibler des clients plus importants, tirer parti de plus d’opportunités de vente incitative et de vente croisée, ou inciter à des achats plus importants en offrant des fonctionnalités ou des produits supplémentaires si vos clients dépensent plus qu’un certain montant.

6. Réduire le taux de désabonnement

Si votre taux de désabonnement est plus élevé qu’il ne devrait l’être, vous devez prendre des mesures pour le réduire. Fixer un objectif est un moyen de focaliser l’attention de vos représentants sur des activités de vente importantes qui pourraient autrement passer à la trappe. Voici à quoi pourrait ressembler un objectif dans cette catégorie :

Augmenter notre taux de fidélisation de la clientèle (c’est-à-dire diminuer notre taux de désabonnement) de 20 % au cours des deux prochains trimestres en améliorant nos transferts à l’équipe du service à la clientèle.

Comment calculer le taux de désabonnement

Pour calculer le taux de désabonnement, il suffit de diviser le nombre de clients que vous avez perdus au cours d’une période donnée (mois, trimestre ou année) par le nombre total de clients que vous aviez au début de cette période. Ensuite, vous multipliez la réponse par 100 pour obtenir le pourcentage.

(Clients perdus ÷ Total des clients) x 100 = Taux de désabonnement

Comment réduire le nombre de clients perdus ou non renouvelés?

Les équipes de vente sont la première ligne de défense contre la perte de clients. En qualifiant minutieusement les prospects avant de perdre du temps et des ressources pour les convaincre, vous augmentez vos chances d’attirer des clients qui resteront fidèles à votre entreprise pendant des années.

7. Augmenter la valeur du cycle de vie des clients (CLV)

De nombreux facteurs ont un impact sur la valeur à vie de vos clients, tels que la prospection, la qualification, la vente incitative et croisée, et la fidélisation. Par conséquent, si votre CLV est inférieure à ce qu’elle devrait être, vous devez déterminer ce qui l’affecte le plus et fixer un objectif (ou deux) pour l’améliorer. Voici un exemple d’objectif de vente annuel :

Faire passer la valeur à vie de nos clients à 3 000 $ au cours des 12 prochains mois en réduisant le coût d’acquisition des clients (par une meilleure qualification des prospects) et en recherchant activement des opportunités de ventes croisées.

Comment calculer la valeur clients

Le calcul de la valeur clients est compliqué. Tout d’abord, vous devez faire la moyenne de la valeur de la transaction de chaque client. Ensuite, vous devez la multiplier par le nombre de commandes qu’ils passent chaque année et le nombre d’années pendant lesquelles ils sont restés fidèles à votre marque :

Montant moyen des transactions du client x Nombre de transactions par an x Nombre d’années passées dans votre entreprise = CLV

Gardez à l’esprit que si vous souhaitez obtenir une image précise de plusieurs clients (ou d’un grand nombre), vous devrez effectuer le même calcul pour chacun d’entre eux, ce qui peut prendre un certain temps.

Comment atteindre un objectif de CLV

Cela ne vous surprendra probablement pas, mais la valeur à vie des clients se résume à quelques éléments simples : le montant que vos clients dépensent chez vous chaque année et le temps qu’ils passent chez vous. Donc, si vous voulez augmenter votre CLV, vous devez choisir une activité importante qui augmentera votre taux de fidélisation des clients, leurs dépenses, ou les deux.

8. Réduire le coût d’acquisition des clients (CAC)

Plus il faut de temps pour convertir un prospect en client, plus cela vous coûte cher en dépenses publicitaires, en campagnes de sensibilisation des clients et en temps des employés. Pour réduire votre CAC, vous devez fixer des objectifs de vente afin de rationaliser et d’optimiser votre processus de vente, comme suit :

Réduire notre CAC de 15 % le mois prochain en ajoutant davantage de points d’entrée potentiels dans notre entonnoir de vente afin d’éliminer les redondances et les pertes de temps.

Comment calculer le coût d’acquisition d’un client

Le CAC est l’un des indicateurs clés de performance les plus connus des équipes commerciales et marketing. Voici un petit rappel sur la façon de le calculer :

Coût total d’acquisition des clients (à partir d’une certaine campagne ou période) ÷ Nombre total de clients acquis = CAC.

Vous pouvez également comparer ce chiffre à la CLV pour savoir si vous gagnez ou perdez de l’argent en acquérant des clients. Veillez simplement à tenir compte de la durée pendant laquelle ils sont restés clients.

Comment atteindre un objectif de CAC

La réalisation d’un objectif de CAC est délicate, car de nombreux facteurs entrent en jeu. Mais vous pouvez vous rapprocher de cet objectif en utilisant des méthodes moins coûteuses (mais plus qualifiées) pour gagner des clients, en vous assurant que votre produit correspond aux besoins et à la situation de votre client et en optimisant vos processus de vente.

9. Réduire le délai de prise de décision 

Le temps, c’est de l’argent. Plus vous passez de temps à essayer de conclure une affaire, moins vous pouvez créer d’opportunités et en tirer parti. D’un autre côté, plus votre cycle de vente est rationalisé, moins vous devez faire face à des coûts d’opportunité. Voici un objectif que vous pourriez vous fixer pour accélérer votre délai de  prise de décision :

Réduire le délai de  prise de décision de 15 % au prochain trimestre en éliminant énergiquement les prospects non qualifiés et en simplifiant et personnalisant les arguments de vente pour les prospects qualifiés.

Comment calculer le délai de  prise de décision

Il serait probablement plus facile d’utiliser un logiciel de vente qui calcule automatiquement votre délai moyen de  prise de décision. Mais vous pouvez compter manuellement les mois et les jours qui s’écoulent entre le premier contact et le paiement du client si vous préférez suivre cette voie.

Comment atteindre un objectif de délai de  prise de décision

Pour raccourcir le cycle de vente, vous n’avez qu’une seule chose à faire : persuader les prospects d’acheter chez vous le plus tôt possible. Mais vous pouvez y parvenir de différentes manières. Vous pouvez qualifier vos prospects dès le début et éliminer ceux qui ne correspondent pas à votre activité, ou vous pouvez rationaliser votre discours pour obtenir l’engagement des prospects plus rapidement.

10. Augmentez le taux de réponse aux e-mails des commerciaux

Si vous utilisez des e-mails de vente pour créer des opportunités, vos taux d’ouverture et de réponse doivent être élevés. Fixer un objectif pour les réponses aux e-mails, que vous mesuriez le montant brut ou le pourcentage, vous permet de cibler les vendeurs qui ont besoin d’être davantage encadrés et de trouver les campagnes partagées qui doivent être améliorées. Voici comment cela pourrait se présenter :

Augmentez le taux de réponse aux e-mails de chaque vendeur ce mois-ci en associant les meilleurs vendeurs aux moins bons pour un tutorat individuel.

Comment calculer le taux de réponse aux e-mails

Comme beaucoup d’autres indicateurs clés de performance de cette liste, le calcul de votre taux de réponse aux e-mails est facile. Voici comment procéder :

(Réponses uniques aux e-mails ÷ nombre total d’e-mails envoyés) x 100 = taux de réponse aux e-mails.

Comment atteindre un objectif de taux de réponse client

Dans ce cas, vous devriez vous inspirer du livre de jeu du marketing. Certaines lignes d’objet d’e-mail vous permettront certainement d’obtenir de meilleurs taux d’ouverture, mais si vous voulez que les gens répondent, le texte de l’e-mail et l’appel à l’action (CTA) doivent également être convaincants.

11. Accélérez le temps de réponse

Vous ne voulez pas que les prospects attendent une réponse – non seulement parce que cela nuit à votre image de marque, mais aussi parce que cela encourage les clients potentiels à se tourner vers vos concurrents. Donc, si vous remarquez que des e-mails, des appels téléphoniques et des messages directs sur les médias sociaux restent sans réponse pendant des jours, il est peut-être temps de vous fixer un objectif pour accélérer votre temps de réponse. Par exemple :

Répondez à toutes les communications des prospects (c’est-à-dire les e-mails, les messages et les appels téléphoniques) dans les trois heures suivant leur réception en créant un calendrier quotidien de réponses aux clients.

Comment calculer le temps de réponse moyen

Pour calculer le temps de réponse de vos représentants, vous devez faire la moyenne du temps qu’il leur faut pour répondre aux e-mails. Pour ce faire, divisez le temps qu’ils passent à répondre aux e-mails par le nombre de réponses envoyées dans ce laps de temps. Pour savoir exactement à quelle vitesse chaque client reçoit une réponse à son message spécifique, vous devrez examiner les réponses une par une.

Comment atteindre un objectif de temps de réponse

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les e-mails et les appels téléphoniques ne trouvent pas de réponse. L’une d’elles est le manque de temps pour répondre, et l’autre la confusion quant à la personne qui doit répondre. En résolvant ces problèmes, vous avez de bonnes chances d’améliorer considérablement votre temps de réponse.

12. Approfondir l’engagement des prospects

Parfois, le meilleur moyen de partager des informations avec vos prospects est le contenu. Mais si vous n’arrivez pas à convaincre vos prospects de le lire ou de le regarder, vous avez un problème. C’est pourquoi il est utile de se fixer pour objectif d’utiliser le contenu de manière plus stratégique dans les conversations commerciales. Voici à quoi cela pourrait ressembler :

Renforcer l’engagement des clients avec notre contenu de 30 % au troisième trimestre en formant nos professionnels de la vente à sélectionner le bon contenu et à l’intégrer naturellement dans leurs conversations commerciales.

Comment calculer l’engagement des prospects

Là encore, la formule est incroyablement simple. Elle ressemble à ceci :

(Nombre de personnes qui ont lu votre contenu ÷ Nombre de personnes à qui vous l’avez envoyé) x 100 = Taux d’engagement des prospects.

Comment atteindre un objectif d’engagement des prospects

Pour augmenter l’engagement des prospects, il suffit de créer un contenu utile et agréable et de l’intégrer de manière transparente dans vos conversations commerciales. Si vous y parvenez, le contenu fera le reste du travail.

COMMENT RÉDIGER UN OBJECTIF DE VENTE

Maintenant que vous avez une idée de ce à quoi ressemble un bon objectif de vente, il est temps de commencer à rédiger le vôtre. Nous vous proposons ci-dessous un guide en trois étapes pour vous aider à démarrer. De plus, nous avons ajouté quelques conseils utiles pour rendre le processus un peu plus facile.

Identifiez les domaines à améliorer

La première étape pour résoudre un problème est d’en reconnaître l’existence. Ainsi, si vous souhaitez apporter des améliorations notables à vos équipes de vente, vous devez identifier les problèmes rencontrés par chaque membre de l’équipe. Voici quelques moyens d’y parvenir :

Examinez les indicateurs clés de performance (ICP)

Mesurez l’écart entre les personnes les moins performantes et les plus performantes, ainsi qu’entre la performance actuelle de votre équipe et la performance souhaitée.

Identifiez les zones du cycle de vente où les prospects se font rares et où les affaires sont perdues.

Trouvez la cause profonde de la sous-performance (ce n’est pas toujours ce qu’il semble être en surface).

Plus vous pouvez recueillir rapidement et précisément des informations sur vos ventes, plus vous êtes en mesure de fixer des objectifs spécifiques pour votre service et votre équipe de vente et d’aider vos représentants individuels à améliorer leurs performances.

Fixez un objectif raisonnable

Une fois que vous avez choisi un ICP sur lequel travailler, il est temps de fixer un objectif clair pour votre équipe. Une partie de ce processus consiste à calculer vos objectifs de vente et à déterminer un calendrier durable pour les atteindre. Au fur et à mesure, vous déciderez de détails tels que :

  • Si vous utilisez un pourcentage ou un simple chiffre (c’est-à-dire 15 % ou 10 pistes).
  • Quel doit être le chiffre cible (par exemple, 20 000 ou 35 000 dollars) ?
  • Le temps qu’il faudra pour atteindre l’objectif (1 mois ou 1 trimestre).

Selon l’importance de l’écart entre vos performances actuelles et l’objectif souhaité, vous devrez peut-être fixer de petits objectifs et élever lentement la barre. Un saut trop important démotivera votre équipe et peut ralentir la progression jusqu’à l’arrêt.

Une fois tous ces détails réglés, vous pouvez commencer à réfléchir au plan d’action que vous adopterez pour atteindre votre nouvel objectif de vente.

Utilisez une matrix SMART

À partir de là, vous pouvez rédiger votre objectif de vente SMART sous la forme d’une déclaration claire et concise. N’oubliez pas d’inclure tous les détails pertinents que vous avez détaillés ci-dessus afin de pouvoir mesurer vos progrès et évaluer votre objectif régulièrement. Voici un modèle d’objectif de vente que vous pouvez utiliser pour créer vos propres objectifs SMART :

Améliorer [l’indicateur clé de performance] de [nombre ou pourcentage] dans [la période] par [stratégie ou plan d’action que vous allez mettre en œuvre pour y parvenir].

N’oubliez pas de configurer votre plateforme d’analyse pour suivre les indicateurs clés de performance souhaités, afin de pouvoir mesurer vos performances à mesure que vous progressez vers votre objectif de vente.

Comme tout leader commercial digne de ce nom vous le dira, il est difficile de fixer des objectifs commerciaux efficaces pour votre équipe. Cela demande une planification minutieuse et vous devez trouver un équilibre délicat entre les besoins de l’entreprise et les capacités de vos représentants. Mais lorsque vous êtes « SMART », vous pouvez fixer les bons objectifs pour votre organisation. Associé à un coaching et une formation solides, cela peut faire toute la différence pour vos performances et votre réussite à long terme.

Optimisation leader de l’industrie pour chaque entreprise.

Request a Demo