Page d'accueil du blog

4 règles pour écrire un mail commercial performant

par
Posté dans:  Argumentaires des ventes, Tactiques de vente, Ventes
4 règles pour écrire un mail commercial performant

Comment argumenter votre mail commercial ? Quels sont les éléments clés à présenter ? Voici 4 règles indispensables pour rédiger un sales pitch email impactant.

Règle N°1 : connaître le problème à résoudre

Comment argumenter votre mail commercial ?

Présenter les problèmes qu’il solutionne

Pour faire un mail commercial, il convient de se poser la question : “quels problèmes mon produit/service va résoudre chez mes client·e·s ?”. En quelques phrases, votre mail commercial doit formuler clairement les problématiques que rencontre votre prospect. Commencer par une question est la clé d’un bon sales pitch email. C’est la base de votre argumentaire commercial.

L’erreur fondamentale est de rédiger le mail commercial en pensant à tout prix à vendre une solution. Or, une offre commerciale impactante est présentée sous la forme des problèmes qu’elle résout, pas des fonctionnalités qu’elle décrit.

Définir la valeur ajoutée de votre solution

Présenter les résultats du produit

La seconde étape est de définir la valeur ajoutée de votre solution. Pas la peine de détailler toutes les caractéristiques de votre offre, concentrez-vous sur les bénéfices qu’elle génère. Comment argumenter et bien formuler ? En vous posant ces questions : quelles améliorations votre produit/service peut-il concrètement apporter à votre prospect ? Comment ? Ces résultats sont-ils chiffrés ?

Les client·e·s achètent un résultat, pas les caractéristiques d’un produit.

Règle N°2 : personnaliser le message de votre mail commercial

Un mail commercial performant est personnalisé

Faire un mail commercial implique de connaître son interlocuteur. Définir le profil du prospect est essentiel. Pour cela, identifiez votre ICP (Ideal Customer Profile) : c’est le profil de votre client·e idéal·e qui apporte le plus de valeur ajoutée. Définissez ensuite vos buyers personas, c’est-à-dire les profils d’acheteurs aux comportements d’achat similaires. Ces éléments vous permettront de cibler précisément votre prospect et d’adapter votre discours. Dans quel secteur travaille-t-il ? Quel est son nom, son prénom, le nom de son entreprise, sa taille, son chiffre d’affaires, ses problématiques ? Autant d’informations à insérer dans votre mail commercial pour le personnaliser. Plus il est authentique, plus le message sera impactant et la vente interactive assurée.

Susciter la curiosité et capter l’attention

L’objet du mail doit également être personnalisé. C’est la clé pour garantir à votre sales pitch email un bon taux d’ouverture et assurer une vente interactive future. Ne vous contentez pas d’un vague objet, rédigez un message qui donne envie au prospect d’en savoir plus. Pas la peine d’en faire des tonnes, dans l’ère Twitter où chaque mot a son caractère, 6 mots suffisent à susciter l’intérêt en objet de mail.

Le mail commercial doit être taillé sur mesure pour susciter la curiosité et l’attention du prospect.

Règle N°3 : créer une connection avec votre mail commercial

Après avoir écouté votre prospect et lui avoir posé les bonnes questions, il convient de lui présenter votre argumentaire de vente (product presentation en anglais) pour le convaincre.

Le mail commercial raconte une histoire

Créer de l’émotion

Un mail commercial performant ne se contente pas de monologuer. Il donne envie au prospect de répondre et d’échanger. “Less pitching, more conversations” comme disent les anglo-saxons. Lors de la rédaction, demandez-vous comment attirer l’attention de votre prospect. Quelle information pourrait l’intéresser et lui donner envie de lire la suite de votre message ? Dans une économie de l’attention, les meilleurs arrivent à se démarquer par une histoire.

Le mail commercial crée une conversation

Établir une connexion

Faire un mail commercial, c’est établir une connexion. Pour créer un lien avec votre prospect, racontez-lui une histoire avec des éléments qui lui sont familiers. Rédigez en une phrase une anecdote qui va capter son attention en quelques secondes. Le storytelling est un moyen efficace pour éveiller la curiosité et retenir un message. Le but ? Créer un dialogue entre l’émetteur et le récepteur du message. C’est aujourd’hui la bonne façon de faire un mail commercial impactant.

La connexion passe par une histoire qui suscite une émotion et crée une conversation.

Règle N°4 : soigner la forme du mail commercial

Comment bien structurer son mail commercial ?

Pour garantir une vente interactive par mail, le fond est aussi important que la forme. Un mail commercial incisif se base sur des messages clairs et des phrases simples. Pas de mots compliqués ni de visuels lourds à télécharger. Soyez précis et concis. Allez droit au but et aérez les paragraphes pour faciliter la lecture. Sautez des lignes, mettez en relief les messages clés pour orienter l’œil vers les idées clés à lire.

Les éléments clés à présenter

Des faits concrets

Comment argumenter votre sales pitch email ? Par une statistique, le verbatim d’un·e client·e satisfait·e, une progression chiffrée… Ces données viennent soutenir vos arguments et peuvent être mises en valeur sous forme de schéma ou d’infographie. Parfois, un tableau vaut mieux que toutes les explications de texte.

Le call to action

C’est le moment d’inviter votre prospect à découvrir votre solution en détail, à cliquer pour bénéficier d’une remise immédiate ou d’un rendez-vous pour en savoir plus. Qu’importe l’action, l’essentiel est de la décrire simplement par un call to action. Le CTA est un élément indispensable pour faire un mail commercial impactant.

La structure d’un mail commercial est aussi importante que son contenu. Il est visuel, étayé d’exemples et incite à l’action.

Structurer un mail commercial performant (sales pitch email)

  • Phrase d’accroche pour capter l’attention, éveiller la curiosité et créer une connexion. La phrase doit être courte, personnalisée et claire.
  • Paragraphe 1 : problème à résoudre
  • Paragraphe 2 : valeur ajoutée de votre solution = bénéfices de l’offre
  • Paragraphe 3 : preuves de clients satisfaits, exemples, références connues, statistiques qui appuient votre proposition
  • Fin du mail : CTA avec intitulé quipousse à l’action (inciter à en savoir plus)
  • Signature : Commerciale avec offres de contenus

Schéma récapitulatif du sales pitch email

“Bonjour ((Prénom)).

J’ai vu sur Linkedin que vous étiez ((Poste)) chez ((Société)) et je me demandais quels leviers vous utilisez pour générer des leads pour vos commerciaux.

Utilisez-vous des techniques d’Outbound Sales par exemple ?”

Mail commercial exemple 1

“Bonjour ((Prénom)).

Il me semble que vous êtes responsable de #(problème que votre
produit résout)
chez #(entreprise prospect). c’est une des
problématiques que notre solution résout.”

Mail commercial exemple 2

En bonus, la méthode à connaître : la méthode A.I.D.A

Une méthode pour des mails commerciaux performants

Utilisée en marketing digital, la méthode A.I.D.A aide à la création de contenus qui convertissent. Elle se compose en 4 étapes qui structurent le message et incitent à l’action :

  • A pour attirer l’Attention : avec une anecdote, une histoire, un chiffre percutant, une question
  • I pour susciter l’Intérêt : en exposant le problème à résoudre
  • D pour provoquer le Désir : en détaillant les solutions et les bénéfices de votre offre
  • A pour pousser à l’Action : avec une offre exclusive, une proposition de rendez-vous

Applicable aux publicités et aux pages de vente, cette méthode permet de rédiger un mail commercial performant et personnalisé. À vous de jouer !

Optimisation leader de l’industrie pour chaque entreprise.

Request a Demo